Nettoyage filtre à particules

Rate this post

Le filtre à particules d’un véhicule, aussi appelé FAP, doit être régulièrement nettoyé. Effectivement, il s’encrasse rapidement. Un filtre à particules trop encrassé peut être fatal lors du passage du contrôle technique. Le meilleur moyen de s’en prémunir est de nettoyer soi-même son filtre à particules en roulant. Il est aussi possible d’enlever le filtre à particules mais cette pratique est illégale.

Pour bien nettoyer cette pièce spécifique aux moteurs diesel, il faut comprendre son fonctionnement. Le FAP commence par filtrer les particules les plus polluantes. La crasse s’entasse donc au niveau du filtre et peut nuire à la circulation de l’air. Alors, le filtre peut se régénérer en brûlant la couche de suie entassée. La régénération du filtre à particules est la meilleure manière de conserver un FAP propre et fonctionnel. Autrement, il sera nécessaire de se renseigner auprès d’un garagiste pour le changer.

La régénération du filtre à particule se réalise seulement si la température du moteur est assez élevée. Autrement, la suie ne brûlerait pas. Ainsi, un moteur tournant à un rythme inférieur à 3000 tours par minute n’est pas assez chaud pour brûler la couche de suie encrassant le filtre à particules et ne le régénère donc pas.

Un véhicule roulant seulement en ville ou sur de courtes distances à basse allure ne brûle donc pas la couche de suie. Il vous est donc nécessaire, pour décrasser votre filtre à particules, de dépasser les 3000 tours par minute sur plusieurs dizaines de kilomètres au moins. Plus les tours sont élevés, plus la température augmente et plus la couche de suie brûle. Le nettoyage du filtre à particules peut donc être réalisé facilement sans intervention du garagiste. Cette méthode est très fiable même si elle n’empêche pas de se renseigner chez un garagiste en cas de mauvais fonctionnement du filtre à particules.

Tags: No tags

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *